juillet 07 2018 0comment

Le crédit immobilier en ligne : une tendance

De plus en plus de banques classiques pensent à digitaliser leur prestation ou du moins signer une collaboration avec les établissements en ligne actuellement. Ce sera une manière pour elles d’assurer leur pérennité sur le marché. Et pour cause, même pour les demandes de crédit immobilier, les particuliers préfèrent se tourner vers les banques virtuelles. Le point.

L’avantage de la modicité

Le premier argument qui a fait la réputation des crédits immobiliers en ligne est la modicité. Pas de frais de dossier, parfois des pénalités de remboursement anticipé nul, des frais d’assurance minime et un TAEG revu à la baisse : tout est fait pour permettre aux emprunteurs de payer le minimum possible pour leur projet d’investissement ou de rénovation.
Mais attention, ce n’est pas pour autant que toutes les banques en ligne proposent les mêmes taux. Certes, le TAEG d’un emprunt varie selon le profil de l’emprunteur. Il n’en demeure pas moins qu’une comparaison et une simulation des offres peuvent s’avérer être nécessaires. Vous serez ainsi rassuré sur le véritable rapport qualité-prix des prestations.

Comment postuler ?

Pour prétendre à une offre de crédit immobilier en ligne, une fois avoir trouvé votre offre idéale est simple. Il suffit de remplir un formulaire sur le site des banques. Ce dernier étant disponible 24 h/24 et 7j/7.
Si vous optez pour une banque, 100 % en ligne, vous devriez avoir une version numérique de tous les justificatifs demandés par la banque. Le cas échéant, vous devriez envoyer le reste des dossiers : CIN, certificat de résidence, assurance, etc, au siège de votre prestataire.
Dans tous les cas, la rapidité sera au rendez-vous. De nos jours, les banques en ligne vous proposent une réponse de principe en moins de 24 heures. La réussite ou non de votre demande dépendra de la qualité de votre profil. Pour information, il est certains emprunteurs qui n’ont aucun mal à obtenir un prêt. Ce sont les plus de 30 ans, ayant un CDI et un revenu conséquent, une épargne ou un apport personnel de l’ordre de 10 à 30 % et qui ont une assurance emprunteur de même qualité de celle des banques.

romain

Write a Reply or Comment